Publié le
24 septembre 2017
Hors Secteur pastoral

Le Pape François fait de l’œcuménisme un de ses champs de bataille prioritaire. « L’unité des chrétiens est une exigence essentielle de notre foi. Une exigence qui naît du plus profond de notre identité de croyants en Jésus-Christ. Nous voulons vivre l’unité, parce que nous voulons suivre le Christ ».

Lorsque nous nous mettons à la suite du Christ nos certitudes sont chamboulées. Nous recevons l’unité comme un don. Nous saisissons plus profondément que mon frère chrétien, « non catholique », fait partie du même Corps en Christ, par le sacrement du baptême.

Selon la vision œcuménique du pontife, il y a à la première place l’œcuménisme de charité faite de rencontres. Puis viennent en 2ème place l’œcuménisme de vérité et enfin l’œcuménisme pratique. Dans ce dernier type d’œcuménisme « on tente de faire tout ce qu’il est possible de faire ensemble. Prier ensemble, travailler ensemble pour le troupeau de Dieu, chercher la paix, tant de choses que nous avons en commun, Et comme des frères, nous devons aller de l’avant »

Aimons prier et célébrer ensemble ! La prière est l’âme de l’œcuménisme. Et les appels à la prière commune par le Pape sont nombreux : lors de la semaine de prière pour l’unité des chrétiens du 18 au 25 janvier ou encore dernièrement pour la journée mondiale de prière pour la création le 1er septembre (ici le message commun du Pape François et du Patriarche Bartholomée) et à l’occasion de la journée mondiale de prière pour la paix le 20 septembre.

Il suffit d’écouter les médias pour discerner une paix fragile au niveau mondiale et les blessures non sans révolte de la création. Prions et œuvrons ensemble, pour la paix, la création et tous les domaines possibles ! Cet appel devrait s’imposer comme une évidence vitale.

Panayotis Stelios